Les villages et villes de Thiérache et des environs ont donné naissance à bien des vocations poétiques, dont bien entendu Rimbault à Charleville. Une tradition de versification qui remonte aux habitudes de siècles passés où lecture et écriture ignoraient claviers et écrans, mais qui s'est prolongée jusqu'à nos jours à Aubenton : André Blin a publié de nombreux recueils. On reproduit ici l'un de ses poêmes qui n'est pas sans relation avec l'image d'illustration de notre site...

 

Le Banc Andr Blin v2

 

 Et ça continue, même de nos jours ! La Thiérache inspire, parcequ'elle respire... Voilà ce que Jacques Priem a posté, un peu à la manière de Prévert, le 9 juin 2020 sur la page Facebbook "Commune d'Aubenton" :

Prenez une petite région, pas trop grande pour qu'on puisse en faire le tour en pas trop longtemps, mais quand même assez.
Peignez-la en vert. Employez tous les verts que vous connaissez, et même les autres. Ne lésinez pas avec le vert.
Puis installez des arbres pour faire joli.
Placez des rivières paisibles par-ci par-là, des collines et des mares un peu partout.
Convoquez le soleil et les nuages et dites-leur de faire le plus beau ciel du monde et le plus grand.
Arrosez pour que ça brille.
Mettez-y des hommes : faites les bons, chaleureux, hospitaliers, poètes.
Puis reposez-vous : vous venez d'inventer la Thiérache...