BGsur fondvert2

 Maire d'Aubenton depuis le 27 mai 2020, Bernard Gréhant n'est pas né dans la commune mais il est revenu vivre dans la maison qu'y occupe sa famille, rue du Coq Vert... depuis 1780 au moins (date à laquelle elle apparaît au cadastre), et où il passé toutes ses vacances d'enfance, "à une époque où tous les enfants du village se retrouvaient pour jouer dans la rue et où seule Mademoiselle Collin possédait un téléviseur".

En 2019, Bernard Gréhant a pris la succession de Jean-Marie Hesters comme président de l'association des Amis de l'Orgue Historique d'Aubenton.

Professeur agrégé de physique, il a enseigné pendant 15 ans notament en IUT. Puis, diplômé de l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) il a dirigé un département d'innovation technologique et propriété industrielle dans un petit groupe international dont le siège est en Haute-Savoie mais qui dispose actuellement de filiales dans 125 pays. Des responsabilités qui l'ont amené à devenir le premier président de l'école d'ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry.

"Je suis ravi de vivre désormais en Thiérache et de donner de mon temps à la gestion de cette commune qui dispose d'atouts certains pour reprendre le chemin de la croissance. Dans ces atouts : une équipe municipale partageant cette volonté de parvenir à dynamiser Aubenton tout en conservant une tradition de bien-vivre. 

Nous allons devoir traverser une crise économique tout à fait inattendue, qui va certainement impacter nos projets, mais nous la surmonterons : la Thiérache et Aubenton en ont vu d'autres ! Pensons par exemple à nos parents et grand-parents qui en mai 1940, il y a 80 ans, ont assisté, impuissants, à la traversée d'Aubenton par les chars de la 8ème Panzer-division qui se ruaient sur le noeud ferroviaire d'Hirson.

L'important, c'est de se serrer les coudes, pouvoir compter les uns sur les autres, ce qui n'empêche nullement la critique saine, qui fait avancer : on en a besoin. À cet égard, je tiens à remercier nos prédécesseurs qui nous ont proposé leur aide pour que se vive au mieux le passage de relais d'une équipe municipale à l'autre."

 

 Au sein de la Communauté de communes des 3 rivières (cc3r), Bernard Gréhant est vice-président, en charge du développement numérique.

 

Ne quittez pas ce site sans en avoir exploré toutes les rubriques, et notament "S'établir à Aubenton". Ci-dessous le discours prononcé par Bernard Gréhant lors de l'installation du conseil municipal du 27 mai 2020 :

 

Madame la maire,

Juste avant que nous passions à l’élection du maire et des adjoints, je tiens à vous remercier en notre nom à tous et certainement en celui des Aubentonnaises et Aubentonnais pour les années que vous avez consacrées à la gestion de notre commune, dont onze ans si je compte bien en position effective de maire, compte tenu de la maladie de Bernard Noé.

Nos remerciements s’adressent également à ceux des conseillers de l’équipe sortante qui ne se sont pas présentés à nouveau au suffrage des électeurs. Je ne les citerai pas tous, mais je voudrais mentionner en particulier Amélie Charlier pour la qualité de son travail auprès des écoles, et tous ces jours-ci dans la préparation de la réouverture du groupe scolaire, Jean-Marc Lacaille pour son investissement considérable dans la commission Finances, Serge Potdevin sur le dossier délicat du Bois Millet, et plus récemment sur la coordination des actions Covid, Anne Engels, fidèle secrétaire des séances et assurant la rédaction du journal municipal, Anne Lahaye pour le soutien aux anciens, les cérémonies mémorielles et le cimetière, Anne qui ne manquait pas de m’appeler toutes les semaines, du fait de mon grand âge, … sans oublier Francis Kalvas dans le rôle d’aiguillon, indispensable à toute équipe. Une équipe qui passe le relais, non sans avoir été incroyablement sollicitée, par surprise, dans la gestion de la crise sanitaire.

Ces remerciements s’adressent enfin aux électeurs d’Aubenton qui, malgré le Covid-19 et malgré la frustration de n’avoir qu’une liste en présence, se sont néanmoins déplacés en grand nombre le 15 mars et nous ont évité l’organisation d’un deuxième tour. Des remerciements qui s’adressent à tous, y compris à ceux qui ont pu barrer nos noms en nous reprochant d’être ce que nous sommes, ou inversement : de ne pas être ce que nous ne sommes pas…

Une équipe « Aubenton en commun », et maintenant un nouveau conseil, qui méritent également des remerciements adressés à chacun de ses membres, puisqu’ils ont évité à notre commune de tomber en gestion préfectorale, faute de candidatures pour ces postes d’élus parfois bien mal payés de retour mais combien nécessaires. Des remerciements qui valent aussi et surtout pour ce qui nous attend.

Il nous appartient maintenant, à partir de ce soir et dans les semaines à venir, de poursuivre la tâche, pour les conseillers sortants, de nous mettre au travail pour moi et les autres. Ceci avec sérénité, confiance et bienveillance, avec l’appui et la mobilisation d’un personnel communal que nous savons compétent et dévoué et que nous rencontrerons dès demain et les jours qui suivent.

Nous héritons d’une commune aux finances saines : à nous d’en faire bon usage, avec une seule préoccupation, une obsession que tous nous partagerons : la rendre plus attractive ! Indépendamment de la gestion courante, des travaux en cours, nous avions prévu douze mois tout au plus pour élaborer les projets allant résolument dans ce sens, il faudra faire plus vite.

Dans un contexte radicalement changé par la crise sanitaire, et surtout par la crise économique qui vient et dont on mesure encore à peine les effets dramatiques, nous allons nous mobiliser pour tenter que l’une et l’autre épargnent autant que possible notre commune, nos familles, nos proches. Vous nous avez proposé votre aide et nous vous en remercions par avance, car toutes les bonnes volontés seront les bienvenues dans les circonstances qui nous attendent.

Pour accompagner enfin ces remerciements, laissez-nous vous offrir en souvenir une écharpe de maire : ce n’est pas celle que vous portiez, car elle appartient à la commune, mais elle est toute aussi belle, et servira peut-être un jour à vos petits-enfants car il y a des traditions familiales dans cette fonction comme dans tant d’autres… Également, pour vous et pour chacune de vos collègues élues de 2014 une orchidée : une des suggestions de votre fille, Denise, quand je lui ai demandé ce qui vous ferait plaisir…

Peut-être aussi une plante grasse, a-t-elle ajouté, mais surtout pas de cactus ! Nous avons bien ri !